Immeuble Scor, Auber

Paris (75)

Bureaux, 2017

Le projet de réhabilitation de l’ancienne extension du siège social de la SNCF place de Budapest dans le 9e arrondissement fut l’occasion d’aborder la problématique de la réhabilitation d’un immeuble post-moderne, tout en menant une réflexion urbaine sur le point de rencontre entre deux quartiers éminemment parisiens. 

 

L'immeuble réalisé par la SNCF pour son propre compte en 1981 se situe en effet à la limite de deux univers urbains qui renvoient à deux imaginaires parisiens très présents : au nord, celui de la Nouvelle Athènes, et au sud, les grandes percées haussmanniennes, en bordure du quartier central des affaires. Ces quartiers sont denses, serrés, les principaux espaces publics y sont des boulevards encombrés, des carrefours passants. A la croisée de ces deux mondes, la place de Budapest est un espace d'autant plus rare et précieux que ses dimensions et ses proportions sont très urbaines (similaires par exemple à celle de la place de la Sorbonne ou de la place de l'Odéon). Elle peut devenir un lieu de polarisation fort, contribuant en retour à valoriser les implantations tertiaires qui la bordent.

 

Réinventer cette adresse parisienne nécessitait tout à la fois d’affirmer une échelle urbaine pour l’ensemble du bâtiment et de qualifier la place de Budapest, est aujourd’hui banalisée par des rez-de-chaussée trop «inactifs». C’était requalifier dans un même mouvement l’immeuble et les usages de la place.

L'immeuble originel développait une longue façade qui s'adressait à trois environnements distincts : une place à l'ouest, une rue au nord et un jardin au sud. Notre projet préserve à la fois l'unité de lecture d'un grand siège tertiaire et l'adaptation à ces contextes et à ces expositions.

 

Pour perpétuer l’expressivité des grandes adresses économiques du quartier Opéra-Saint Lazare, notre bâtiment supprime le fractionnement de la façade sur la place de Budapest en ouvrant une façade largement vitrée : elle contribue à la mise en scène de l’activité des bureaux, vue de la place. Idéalement orientée Ouest, elle permet d'aménager des espaces de travail de très grande qualité offrant des vues dégagées. Sur les étages supérieurs, des balcons avec garde-corps vitrés viennent créer une épaisseur supplémentaire sur la façade en donnant un aspect léger et immatériel au bâtiment. Ils jouent aussi un rôle important dans le confort des usagers en atténuant les apports solaires dans les bureaux. Des loggias viennent accentuer la connivence entre la place et l’immeuble. Elles ménagent des espaces plantés en duplex, qui créent une interface supplémentaire entre la vie des bureaux et la rue. Le projet est ainsi fidèle à l’une des convictions de notre agence : les espaces de travail que nous créons sont domestiques.

 

L’accès principal aux bureaux est déporté au centre de la place. Au milieu de l’immeuble et en double hauteur, il replace ainsi l’immeuble dans la logique des flux remontant de la gare Saint-Lazare. Il contribue également à recréer un rapport urbain plus direct de l’immeuble à la place et affirme le rôle structurant de l'immeuble pour celle-ci.

Localisation
Paris 9ème arrondissement

Maîtrise d’ouvrage 
Bouygues Immobilier

Programme
Conception réabilitation d'un immeuble de Bureaux 

Surface
SDP : 21 000 m²

Montant des travaux
39 M €HT

Dates  
Début des études Mars 2013 - Livraison février 2017

Mission  
Conception

Partenaires
Leclercq Associés Architectes Urbanistes (Charles Gallet) > Bechu & Associés (architecte associé) > Ingérop > DVVD (BET Façade)> GECIBA (BET structure) > Nicolas Gilsoul paysagiste

Équipe

Charles Gallet, Anne Carcelen, Emmanuel Sallès, Mihaï Buse

Photographe
Takuji Shimmura

Localisation
Paris 9ème arrondissement

Maîtrise d’ouvrage 
Bouygues Immobilier

Programme
Conception réabilitation d'un immeuble de Bureaux 

Surface
SDP : 21 000 m²

Montant des travaux
39 M €HT

Dates  
Début des études Mars 2013 - Livraison février 2017

Mission  
Conception

Partenaires
Leclercq Associés Architectes Urbanistes (Charles Gallet) > Bechu & Associés (architecte associé) > Ingérop > DVVD (BET Façade)> GECIBA (BET structure) > Nicolas Gilsoul paysagiste

Équipe

Charles Gallet, Anne Carcelen, Emmanuel Sallès, Mihai Buse 

Photographe
Takuji Shimmura