Luciline, Rives de Seine, Rouen

Rouen (76)

Logements, 2015

En proue d'un nouveau quartier durable

 

Notre projet se situe sur une parcelle d’angle, et occupe une position stratégique quant à la visibilité du nouveau quartier Luciline à Rouen.

La stratégie d’aménagement du site s’inscrit également dans un positionnement fort de la Ville concernant les thématiques du développement durable et de l’écologie urbaine.

Un des objectifs du projet consiste à élaborer un élément singulier dans une organisation urbaine d’ensemble, de donner une valeur ajoutée au futur quartier.

Il ne s’agit pas pour autant d’un simple « geste architectural », mais plutôt d’organiser le projet à partir de valeurs d’usage, dans lesquelles l’homme reste au centre des problématiques de l’espace habité.

 Le site offre un paysage extraordinaire.

Au Sud, la Seine. Au Nord et à l’Ouest on a une vue dégagée sur des coteaux peu urbanisés.

A l’Ouest, se les émergences de Rouen. Notre projet entend ainsi créer des échanges entre cette géographie et le logement : un dialogue entre le paysage et l'habité.

Un élément de verticalité sur le front de Seine

Côté boulevard, la tour en R+10 appartient à la ville, au front de Seine, et fait l’objet d’une volonté de traitement de la verticalité et d’une certaine rigueur géométrique, qui procéderont au séquençage et au rythme discontinu du front de Seine et participant à la continuité urbaine.

Son volume est découpé par un jeu de glissements et de décalage tous les deux niveaux. Ces décalages créent des espaces extérieurs en creux.
Les loges ainsi formées profitent d’une double orientation : leur positionnement systématique dans les angles permet de percer une ouverture latérale et de cadrer une vue supplémentaire.
Aux R+9 et R+10 de la tour, les loges sont en double hauteur car elles appartiennent à des duplex.

Front de Seine
Rue Amédée Dormoy
Géométries

Un des enjeux de ce projet est celui de la rencontre et du dialogue de différentes géométries.

Le bâtiment est scindé en quatre entités à hauteurs variables posé sur un socle de commerces.

Chaque entité possède son vocabulaire et son registre d’espace extérieur, leur imbrication créant la façade animée : à l’échelle lointaine, c’est un bâtiment cohérent ; à l’échelle proche, on a recherché l’appropriation des formes par les habitants.
Ces différents gabarits permettent qu’un maximum de logements bénéficient d’orientations et de vues multiples, ainsi que d’une diffusion de lumière optimale.

Les pièces de vies des logements à double orientation sont ainsi systématiquement situées dans l’angle, ce qui permet d’ouvrir le panorama et de bénéficier d’une ventilation naturelle.

Répartition des orientations dans les logements
Schéma d'organisation d'un niveau
Matérialité

L’architecture, les matériaux, le jardin, les logements et les prolongements extérieurs convergent tous dans un objet à la fois singulier et pluriel selon la lecture.

Le choix d’un béton poli de couleur claire permet de lisser et de souligner les volumes.

Tout en restant dans la même matérialité, le choix d’un béton peint foncé sur la partie en retrait de la rue permet de renforcer la verticalité de la « tour », ainsi que d’accentuer l’imbrication des deux volumes distincts.

Les loggias des logements bénéficient d’une finition particulière, en contraste avec l’unicité du revêtement de façade.

Les logements sont ainsi reconnaissables et uniques.

Un jardin intérieur en cœur d’îlot

Un volume bas en R+4 jouxte la tour. La césure opérée entre ces deux corps de bâtiment offre une percée visuelle, laissant apercevoir l’intimité du cœur d’îlot.

Le corps de bâtiment R+7 le long de la rue Amédée Dormoy se déploie plus largement sur le jardin intérieur et appartient au cœur d’ilot sa façade. Il fait l’objet d’un traitement plus animé.

Ses espaces extérieurs, le long de la rue et au cœur d'ilot font office de « tiroirs » du logement, et vont chercher les vues : au Nord, les coteaux de Rouen et au Sud, la Seine.

Localisation
ZAC Luciline, Rives de Seine, Rouen 

Maîtrise d’ouvrage 
CIMARD Prospectives

Programme
52 logements, 2 ERP

Surface
5393 m2 de SHON

Montant des travaux
8,2M€ HT

Dates  
2010-2015
Mission  
Complète

Équipe

Alexandre Sfintesco, Anne Carcelen, Cecile Villerio, Benjamain Exbrayat, Sophie Laurent

Photographe
Takuji shimmura

Localisation
ZAC Luciline, Rives de Seine, Rouen 

Maîtrise d’ouvrage 
CIMARD Prospectives

Programme
52 logements, 2 ERP

Surface
5393 m2 de SHON

Montant des travaux
8,2M€ HT

Dates  
2010-2015
Mission  
Complète

Équipe

Alexandre Sfintesco, Anne Carcelen, Cecile Villerio, Benjamain Exbrayat, Sophie Laurent

Photographe
Takuji shimmura