Siège social Orange

Arcueil (94)

Bureaux, 2007

Le siège d’Orange à Arcueil est constitué de trois bâtiments qui composent une entité géométriquement affirmée, marquant la nouvelle place de la Vache Noire et l’alignement de la voie nouvelle Ouest.

Ces constructions ont été conçues pour apparaître comme un ensemble cohérent, soulignant l’importance de la constitution d’un quartier tertiaire dans ce quartier, en complément des commerces et des logements existants ou à venir.

Cependant les grandes dimensions du terrain nécessitaient de créer des subdivisions, des césures, des cours ouvertes, décomposant l’ensemble en trois parties autonomes visuellement, fonctionnellement et foncièrement.

Les volumétries et les systèmes de façades ont été étudiés selon cette nécessité d’une perception à la fois commune et individuelle. Chaque bâtiment est distribué par un vaste noyau central desservant deux plateaux de surfaces équivalentes.

Une attention particulière a été portée à la relation intérieur/extérieur, avec des principes d’accès extérieur depuis tous les niveaux et de façades modulables et réglables, qui conférent à l’ensemble une domesticité potentielle dont sont souvent dépourvus les immeubles tertiaires. 

Ainsi les deux derniers niveaux développent partiellement des doubles hauteurs ; au 8ème étage des mezzanines largement ouvertes sur le niveau inférieur donnent elles-mêmes sur des terrasses accessibles. Elles accueillent une ou deux salles de réunions, mais ne représentent qu’une très faible part de la surface allouée aux bureaux.

Les bâtiments s’ouvrent sur l’extérieur par l’intermédiaire de loggias en double hauteur accessibles aux usagers, selon des principes plus proches du logement que du tertiaire, qui permettent d’envisager des usages plus contemporains.

Persiennes

Les façades connaissent trois traitements en alternance, qui cassent la forme et mettent en valeur la volumétrie en redents.

Exposé sur la place, le plus noble met en scène des persiennes métalliques disposées en batterie.

L'inclinaison progressive des lames préserve les vues en partie basse et filtre le rayonnement solaire en partie haute. Il en résulte un dégradé miroitant, stratifié sur la hauteur du bâtiment.

Ces persiennes en aluminium, légères, se manipulent à partir d'un petit loquet. Revêtant deux positions, ouverte ou fermée, elles constituent un écran vivant rapporté devant la façade.

En contraste, les deux autres parements sont des bardeaux de terre cuite noire et des panneaux d'aluminium gaufrés.

Les premiers cadrent les baies verticales des volumes en redents, les seconds dessinent des allèges filantes sur les linéaires bâtis.

La simplicité de la construction disparaît sous les nuances changeantes de l'aluminium anodisé qui passe du blanc éclatant sous la lumière d'été aux tonalités mordorées du soir.

Le bâtiment partiellement en retrait de l’alignement sur rue, implantation dictée par la géométrie et les choix constructifs du parking, dispose de surfaces de pleine terre qui permettent de planter des arbres à grand développement dans la cour ainsi constituée.

Localisation
Arcueil

Maîtrise d’ouvrage 
ICADE Tertial

Programme
Immeuble de bureaux

Surface
47600 m² SHON

Montant des travaux
80 000 000 €/HT

Dates  
2003 - 2007

Mission  
Complète

Partenaires
Agence TER  Arcoba  Bérim   ARC

Certification
NF bâtiment tertiaire démarche HQE

Équipe
Paul Laigle, Thibault Dirvang, Arnaud Roll

Photographe
11h45

Localisation
Arcueil

Maîtrise d’ouvrage 
ICADE Tertial

Programme
Immeuble de bureaux

Surface
47600 m² SHON

Montant des travaux
80 000 000 €/HT

Dates  
2003 - 2007

Mission  
Complète

Partenaires
Agence TER  Arcoba  Bérim   ARC

Certification
NF bâtiment tertiaire démarche HQE

Équipe
Paul Laigle, Thibault Dirvang, Arnaud Roll

Photographe
11h45