Parc Centrale, Chatenay

Projet urbain, 2018

LaVallée prend place sur l’ancien site de l’Ecole Centrale, à Chatenay-Malabry.

Son nom est d’ailleurs un hommage au fondateur de cette institution, Alphonse La Vallée.

Le départ de cette structure, qui formait une enclave dans le tissu urbain, est l’occasion de « rendre » 20 hectares aux habitants.

Notre projet propose d’inscrire ce nouveau quartier dans la continuité de son environnement, de mailler les tissus urbains et de révéler les qualités des identités chatenaisiennes.

Existant
Plan masse projet
Lignes de forces dans le territoire

Bordé au nord par le centre-ville, à l’est par le parc de Sceaux et au sud par l’avenue de la division Leclerc, cette situation offre l’occasion unique de permettre la rencontre entre « 3 villes » : la ville faubourg, en continuité du centre-ville, la ville parc, lovée dans la lisière du parc de Sceaux, et la ville intense et active, le long du tramway 10.

Pour désenclaver le site et favoriser les liens entre les quartiers existants, le projet intègre un nouvel écoquartier dans un environnement de ville verte et préserve les grands tracés et le grand paysage pour de nouvelles continuités écologiques.

La morphologie actuelle héritée du campus confère une grande place au végétal, qui restera un atout pour le cadre de vie, mais également un marqueur de respect de l’identité du lieu.

Le projet sera ainsi l’occasion de remettre en lien les espaces verts majeurs de Chatenay.

Opportunités
Les 4 identités d'un nouveau quartier, relier les axes historiques existants, des places et des liens pour s'ouvrir et relier, prolonger le parc au delà de ses limites
Les 4 identités d'un nouveau quartier, relier les axes historiques existants, des places et des liens pour s'ouvrir et relier, prolonger le parc au delà de ses limites
Les 4 identités d'un nouveau quartier, relier les axes historiques existants, des places et des liens pour s'ouvrir et relier, prolonger le parc au delà de ses limites
Les 4 identités d'un nouveau quartier, relier les axes historiques existants, des places et des liens pour s'ouvrir et relier, prolonger le parc au delà de ses limites
Les 4 identités d'un nouveau quartier, relier les axes historiques existants, des places et des liens pour s'ouvrir et relier, prolonger le parc au delà de ses limites
Promenade plantée, Base paysagiste
Le nouveau quartier se compose de quatre identités urbaines

Habiter le parc de Sceaux.

Cette identité est tournée vers le parc de Sceaux et ses deux futures entrées.

Elle crée une lisière bâtie et perméable sur le quartier.

 

Habiter la promenade plantée.

Organisée autour de cet axe vert, une nouvelle centralité est dédiée à la promenade et à la déambulation qui relie la coulée verte au parc de Sceaux.

Sa forme en fuseau, s’ouvre progressivement vers l’est, en dégageant une perspective qui descend vers le parc de Sceaux.

 

Habiter le Cours des commerces.

A l'image de la ville intense d'un quartier animé qui fabrique une nouvelle entrée de ville et lieu de destination, cette identité fabrique du lien avec le centre-ville à travers sa programmation.

 

Habiter le jardin.

Au pied de la coulée verte, nous proposons de créer un quartier où les densités diffèrent des morphologies urbaines traditionnelles.

Il s’agit de retrouver les qualités de la ville jardinée où le logement et son extérieur sont intimement liés.

Les identités et leurs ambiances créent un ensemble cohérent à l'échelle du quartier.

L'enjeu est de faire émerger un écoquartier qui ne soit pas standardisé, tout en répondant aux labélisations attendues.

Promenade Planté, la prairie, Base paysagiste
Prairie
Prairie

LaVallée est ainsi conçue pour être un écoquartier révélateur d’une harmonie entre la ville et le paysage.

Le bien-être, le confort d’un quartier et le plaisir qu’on ressent à y vivre ou y déambuler seront primordiaux.

Techniquement, des mesures sont préconisées en amont, dès la conception du quartier, pour favoriser la biodiversité, protéger la faune, préserver l’eau superficielle, souterraine et pluviale, gérer l’eau potable, maîtriser l’environnement sonore, collecter et gérer les déchets, protéger la qualité de l’air, limiter l’utilisation des ressources énergétiques, réduire les émissions de gaz à effet de serre, mais aussi mettre en place des chantiers verts et favoriser l’écomobilité…

Un réservoir de biodiversité sera entre autres créé, grâce à l’aménagement d’une prairie d’environ 24 000 m² irriguée par le ru ouvert reliant la Coulée Verte et le Parc de Sceaux.

Cœur d’îlots, jardins frais
Cœur d’îlots, jardins frais
Cœur d’îlots, jardins frais

La Vallée est aussi une nouvelle entrée de ville pour Châtenay-Malabry, en se saisissant de l’opportunité que représente l’arrivée du tramway qui reliera Antony à Clamart d’ici à 2023.

Il représentera une véritable vitrine pour la ville.

Localisation
Châtenay-Malabry

Maîtrise d’ouvrage 
SEMOP

Programme
mixte

Surface
20 hectares

Dates  
2018

Mission  
architecte- urbaniste coordinateur de la ZAC

Partenaires
Base
OTCI
EVEN conseil
Urban Water
Atelier LD

Équipe

Delphine Baldé, Mathilde Adam

Localisation
Châtenay-Malabry

Maîtrise d’ouvrage 
SEMOP

Programme
mixte

Surface
20 hectares

Dates  
2018

Mission  
architecte- urbaniste coordinateur de la ZAC

Partenaires
Base
OTCI
EVEN conseil
Urban Water
Atelier LD

Équipe

Delphine Baldé, Mathilde Adam