Zac Marenda Lacan

Antibes (06)

Commerces et loisir, en cours

La question de la redynamisation des centres des villes dites moyennes est actuellement essentielle en France.

La création d’un nouveau cinéma au cœur de la ville d’Antibes, dans la ZAC Marenda Lacan, est donc une opportunité pour donner à son centre un nouveau souffle, en améliorant son attractivité.

Notre projet propose ainsi un bâtiment qui joue un véritable rôle urbain.

Vivant naturellement principalement en soirée, il doit aussi participer à l’animation urbaine en journée, par son imbrication avec les autres programmes, mais aussi par sa forme, ses matériaux et sa signalétique.

 

De par sa hauteur, le cinéma s’insèrera comme un nouveau signal sur la skyline antiboise. Sa centralité permet d’y associer un nouveau parcours urbain.

Depuis la place des martyrs, l’émergence de l’édifice dessine un totem pour la rue Lacan, d’où on perçoit un paysage qui se profile derrière la façade.

Puis le parcours se prolonge dans le hall du cinéma à l’angle avec la rue Fontvieille et traverse les divers programmes intérieurs.

Enfin,les volumes intérieurs dessinent un canyon au fond duquel on devine le cœur d’îlot.

Le cinéma de centre-ville a souvent le rôle du marqueur, symbole de la ville de loisirs. Sa façade doit suggérer chez les futurs spectateurs les premières émotions qu’ils seront amenés à vivre une fois à l’intérieur de la salle obscure. Fréquemment installés dans des théâtres ou des music-halls, les premiers cinémas suivaient le style de l’architecture théâtrale.

Au 20e siècle on a cependant assisté à une banalisation de leur l’architecture, plus fonctionnelle.

Le contexte urbain nous conduit ici à remettre à l’honneur l’architecture du cinéma comme un élément qui se remarque par son élégance et ses matériaux et son rapport à la ville, tout en assurant son intégration avec les volumes des constructions voisines.

Afin de créer un dialogue architectural avec la ville, notre projet développe des circulations visibles depuis l’extérieur,derrière un voile de verre, et implante les salles de projection au cœur du bâtiment.

Ainsi le cinéma d’Antibes se donne à voir, sa façade multiplie les transparences pour afficher l’animation du lieu, ses programmes et son public.

A l’alignement sur les voies publiques, depuis le rez-de-chaussée jusqu’au quatrième étage, des façades opaques s’inscrivent dans la continuité du bâti voisin ; les cinquième et sixième étages sont traités en retrait par rapport aux voies, afin d’établir un rapport de bonne intelligence avec les hauteurs des logements attenants.

Dans le même esprit, aux extrémités, les façades en béton matricé lasuré adoptent une teinte proche de la pierre environnante.

Sur la rue Fontvieille, les niveaux supérieurs sont revêtus d’aluminium anodisé, qui favorisera les jeux de reflets du ciel.

Le voile de verre quant à lui affirme l’écriture architecturale forte et singulière du projet et lui confère son identité d’équipement culturel. Il est pensé tel une feuille pliée en son centre : au rez-de-chaussée, la façade est en retrait progressif, aux niveaux intermédiaires, le pli formé se développe en débord sur l’espace public, en retour sur la partie haute, le retrait graduel du voile clôt le cinéma jusqu’au R+6 - émergence verticale qui permet de créer un signe fort dans la ville.

Localisation
Antibes 

Maîtrise d’ouvrage 
BNP Paribas Immobilier

Programme
8 Salles de cinéma + café en RDC + restaurant en R+6 et terrasse

Surface
4100 m² SDP

Dates  

Dialogue compétitif : Juin - Décembre 2016

PC: Juillet 2017

Livraison : Fin 2019

Mission  
Conception architecturale

Partenaires

Architectes mandataire : Leclercq et Associés (cinéma ilot B)

Paysagiste : Agence Faragou

Exploitant : Euro vidéo International

Équipe

Paul Laigle, Delphine Altier

Localisation
Antibes 

Maîtrise d’ouvrage 
BNP Paribas Immobilier

Programme
8 Salles de cinéma + café en RDC + restaurant en R+6 et terrasse

Surface
4100 m² SDP

Dates  

Dialogue compétitif : Juin - Décembre 2016

PC: Juillet 2017

Livraison : Fin 2019

Mission  
Conception architecturale

Partenaires

Architectes mandataire : Leclercq et Associés (cinéma ilot B)

Paysagiste : Agence Faragou

Exploitant : Euro vidéo International

Équipe

Paul Laigle, Delphine Altier